ICE pour une nouvelle ère sans cage : point d’étape

Le 25 septembre dernier, l’ONG Compassion In World Farming (CIWF), soutenue par plus de 150 organisations européennes dont la LFDA, lançait la première initiative citoyenne européenne (ICE) pour mettre un terme à l’élevage en cage des animaux de ferme. Quatre mois plus tard, cette pétition a dépassé les 350 000 signatures mais est encore loin de son objectif de 1 million !

Ensemble, mettons fin au cauchemar des cages

En Europe, près de 370 millions d’animaux passent toute ou partie de leur vie emprisonnés dans des cages où leurs mouvements sont limités et l’expression de certains comportements naturels impossible. En France, ces conditions de confinement concernent de nombreuses espèces : les truies lors de la mise-bas et de l’allaitement, les poules, les lapins, les cailles et les oies et les canards lorsqu’ils sont gavés pour produire du foie gras.

Pour tenter de mettre fin aux conditions de vie déplorables de ces animaux, CIWF a lancé une initiative citoyenne européenne. Outil de démocratie participative prévu par l’Union européenne, l’ICE est une pétition officielle organisée par 7 citoyens européens provenant de 7 pays européens différents. Si cette pétition obtient un million de signatures de citoyens provenant d’au moins 7 États membres sur une période d’un an, alors la Commission européenne devra l’examiner, rencontrer les organisateurs et se positionner officiellement sur le sujet.

UNE CAMPAGNE EUROPÉENNE

La campagne a débuté au Parlement européen à Bruxelles le 25 septembre dernier. Le 10 octobre 2018, pour marquer le lancement de l’ICE sur le territoire national, CIWF France a organisé un événement Place de la République à Paris, auquel étaient conviées toutes les organisations françaises partenaires. Des personnalités politiques, médiatiques et des citoyens sont venues soutenir l’initiative. Pour l’occasion, certains se sont symboliquement « mis en cage ». Chez nos voisins européens aussi, de nombreuses mobilisations ont eu lieu, notamment dans les grandes villes mais également sur les réseaux sociaux via le hashtag #EndTheCageAge.

Discours lors du lancement de l'ICE à Paris Place de la République
© LFDA

OÙ EN EST-ON QUATRE MOIS APRÈS LE LANCEMENT ? 

À ce jour, la pétition a recueilli près de 360 000 signatures soit 24% de l’objectif fixé par CIWF de 1,5 million de signatures (pour anticiper un certain nombre de signatures invalides). En France, nous devons récolter un minimum de 55 000 signatures. Nous en sommes à 28 000. Il nous reste 8 mois pour redoubler d’effort et atteindre notre objectif.

Pour contribuer à l’impact de cette ICE, la réalisatrice Eline Helena Schellekens a offert l’exclusivité de la diffusion de son court métrage M6NTHS (12 min), primé au Panda Awards du Wildscreen Festival. Ce film présente les 6 mois de vie d’un cochon en élevage intensif, depuis sa naissance jusqu’à son arrivée à l’abattoir. Vous pouvez le visionner ci-dessous jusqu’au 18 février 2019.

Dans les prochains mois, d’autres actions seront mises en place pour inciter le public à signer. Parmi ces actions, une grande semaine de mobilisation européenne est prévue en mai, avec divers événements et activités. Nous vous tiendrons informés sur les événements prévus en France.

REJOINDRE LE MOUVEMENT

Ensemble, nous avons l’opportunité de mettre fin à l’élevage en cage. Pour cela, il faut signer cette ICE :

  • sur la plateforme en ligne ;
  • en remplissant un formulaire papier : vous pouvez le télécharger ici ou nous demander de vous l’envoyer en nous contactant par email, téléphone ou courrier postal. Une fois complété, le formulaire est à renvoyer au siège de l’association CIWF France (13 rue de Paradis, 75010 PARIS). Les formulaires seront conservés dans une armoire sécurisée, puis transmis à la Commission européenne avant d’être détruits dans un délai de 6 mois ;

Vous pouvez ensuite vous mobiliser en en parlant autour de vous ou sur les réseaux sociaux via le hashtag #EndTheCageAge, ou en collectant des signatures en version papier (téléchargez le formulaire pour faire signer votre entourage).

Lors de la signature de la pétition, il est demandé d’inscrire son numéro de passeport ou de carte d’identité. Cela permettra à la Commission européenne de vérifier que vous êtes bien un citoyen européen. Seule la Commission aura accès à ces données au moment de valider les signatures, puis elles seront détruites. Elles ne seront en aucun cas divulguées ou utilisées.

ET ENSUITE ?

Fin septembre 2019, l’ICE devra avoir atteint un million de signatures.

Entre septembre et décembre 2019, la Commission européenne procédera à la validation des signatures. Ensuite, elle rencontrera les organisateurs afin de leur permettre d’exposer en détails les questions soulevées.

En mars 2020, les organisateurs auront la possibilité de présenter le projet au Parlement européen lors d’une audition publique. Puis, la Commission adoptera une réponse officielle dans laquelle elle présentera la ou les actions qu’elle propose en réponse à l’initiative, ainsi que les raisons motivant l’adoption ou non d’une action.

Cette pétition est une opportunité unique d’améliorer les conditions de vie de millions d’animaux d’élevage.

Une nouvelle ère sans cage : il est temps d'évoluer

Pour signer l’ICE, cliquez ici.

ACTUALITÉS