Les ONG contre les cirques avec animaux

Les ONG de protection animale souhaitent être reçues à l’Elysée pour discuter des animaux dans les cirques

La Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences soutient l’initiative de Code Animal et cosigne avec d’autres organisations de protection animale, ainsi que des représentants de cirques « progressistes » (sans animaux) un courrier adressé lundi 4 septembre au Président de la République demandant que les ONG soient reçues et entendues à l’Élysée sur la question des animaux dans les cirques.

Au milieu du mois d’août, le « Collectif des cirques », représentant des cirques « traditionnels » (avec animaux), avait souhaité être reçu par le Président de la République Emmanuel Macron et par le ministre de la Transition Écologique et Solidaire Nicolas Hulot, après que celui-ci ait pris position contre la captivité et le spectacle des animaux dans une émission de radio sur France Inter le 2 août dernier. Dans une lettre adressée au Président le 14 août, les professionnels du cirque ont dénoncé une « provocation » du ministre et estiment leur métier menacé par les ONG de protection animale et par les villes qui sont de plus en plus nombreuses à refuser d’accueillir des cirques avec animaux.

Les ONG et les représentants de cirques « progressistes » André-Joseph Bouglione et Alexandra Roncalli ont décidé de répliquer en s’associant à la prise de position de Nicolas Hulot et en demandant à prendre part à tous les débats sur la captivité des animaux dans les cirques. Ils sont soutenus dans leur initiative par des personnalités travaillant sur la question animale.

Dans un communiqué de presse en date du 31 août 2017, les ONG tiennent à rappeler les conditions déplorables et contre-nature dans lesquelles évoluent les animaux de cirque, qui souffrent de stress et d’ennui notamment, et soulignent que la Fédération des Vétérinaires d’Europe s’est prononcée depuis 2015 contre l’utilisation des animaux sauvages dans les établissements de spectacle itinérants. Elles dénoncent également l’inertie des pouvoirs publics dans ce domaine, alors que le public est pour sa part de plus en plus hostile aux spectacles avec animaux. L’utilisation des animaux dans les cirques est d’ailleurs jugée contraire à l’article L214.1 du code rural stipulant que « tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ».

Par cette initiative, les signataires du communiqué de presse souhaitent être impliqués dans tous les débats et associés à toutes les commissions portant sur la question des animaux dans les cirques. Ils souhaitent également rencontrer le Président de la République pour s’entretenir avec lui sur ce sujet, afin qu’à terme la France rejoigne les 27 pays dans le monde qui ont déjà interdit l’utilisation des animaux sauvages ou de tous les animaux dans les cirques.

À lire également :
Combats de la LFDA : Cirques
Exposition de la LFDA : « l’animal aujourd’hui », panneau sur les animaux de spectacle (PDF)

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

ACTUALITÉS