La LFDA soutient le film « Un lien qui nous élève »

Le film Un lien qui nous élève, réalisé par Oliver Dickinson, sort en salle le mercredi 13 mars 2019. La Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences (LFDA) soutient ce film, qui présente le métier d’éleveurs bio pour la plupart, à mille lieux de l’élevage industriel encore majoritaire. Vous pourrez y découvrir des hommes et des femmes passionnés par leur métier et les animaux qu’ils élèvent, privilégiant le respect de leurs animaux à la rentabilité économique.

Un lien qui nous élève – © Oliver Dickinson 2019

Dans son film Un lien qui nous élève, Oliver Dickinson fait la part belle aux éleveurs bio, qui respectent un cahier des charges strictes en terme de bien-être animal. Vaches, cochons, chèvres, brebis, ânesses… tous doivent avoir un accès à l’extérieur, une litière, une nourriture de qualité (bio) et des soins appropriés. Le respect de l’animal est une priorité.

Une éleveuse estime que son métier n’a rien à voir avec les éleveurs industriels. L’accent est aussi mis sur l’importance des actes de consommation. Une partie du film est consacrée à la délicate étape de l’abattage, qui se révèle difficile pour les éleveurs mais indissociable de leur métier. Ils souhaitent trouver des solutions pour rendre cette étape moins pénible psychologiquement, aussi bien pour l’éleveur comme pour l’animal.

Ce film documentaire nous plonge au cœur du métier d’éleveur et des dilemmes, questionnements et joies qu’il implique. Il montre la sensibilité des animaux et le lien qui nous lie à eux. Il nous rappelle surtout qu’un élevage respectueux du bien-être des animaux est possible en France, et que nous, consommateurs, avons le pouvoir d’y contribuer en faisant attention aux produits que l’on achète en magasin.

Le synopsis

Dès 1850, la loi Grammont punissait les mauvais traitements à nos compagnons sans mots. Mais, à ce jour, le paysage de l’élevage français a surtout pris la forme de porcheries-usines, de stabulations surpeuplées, de fermes industrielles robotisées… Heureusement, Laure, Nicolas, Annabelle et leurs collègues éleveurs choisissent une autre voie pour offrir une existence plus digne à leurs animaux, du début à la fin. Et leurs efforts sont récompensés par le lien qu’ils tissent avec leurs bêtes. Un lien qui nous élève tous.

La bande-annonce

Un lien qui nous élève – Oliver Dickinson – 2019

Le réalisateur

Né à Londres en 1980, Oliver Dickinson est un documentariste franco-britannique. Auteur de films d’inspiration sociale et écologique : Des locaux très motivés, La Province Oubliée, Veilleurs du Lagon, Paludiers de la Baie… Son style cinématographique a été reconnu par plus d’une centaine de festivals dans 45 pays et récompensé par une vingtaine de prix.

Informations pratiques

Le film est un long-métrage documentaire de 88 minutes. Il est accessible à tous les publics (aucune image ne risque d’heurter la sensibilité des plus sensibles).

À Paris, le film est visible au cinéma Lucernaire (53 Rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris).

Pour les autres régions, toutes les séances à venir sont indiquées sur la page Facebook du film.

ACTUALITÉS