Histoire

Depuis 1977, la LFDA multiplie les actions pour impliquer consommateurs, éleveurs, chercheurs et grand public dans ce vaste combat pour la reconnaissance et le respect des droits des animaux.

Fondateurs

  • le Professeur Alfred KASTLER, membre de l’Académie des sciences et prix Nobel de physique
  • le Professeur Rémy CHAUVIN, biologiste éthologue
  • le Professeur Jean-Claude NOUËT, médecin biologiste, vice-doyen de la faculté de médecine Pitié- Salpêtrière (Université Paris VI « Pierre et Marie Curie »)
  • Philippe DIOLÉ, écrivain, journaliste, plongeur et auteur de série de films télévisés du commandant Cousteau
  • Georges BROUWERS, avocat

Un objectif commun

Ce n’est pas le hasard qui les a réuni, mais l’action en faveur de la  cause animale que chacun avait menée de 1973 à 1977,  durant une phase préliminaire à la création de l’association. Le Pr Chauvin, titulaire de la chaire d’éthologie à la Sorbonne, publiait de nombreux articles et ouvrages scientifiques sur le comportement animal.
Le Pr Kastler, vice-président de l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs, mettait déjà sa notoriété au service de la condition des animaux d’élevage, depuis leur naissance jusqu’à leur abattage. La « Ligue française des droits de l’animal » (LFDA) est créée le 25 août 1977 et déclarée d’utilité publique par décret du 7 novembre 1985.  Elle devient Fondation reconnue d’utilité publique par décret du 21 juillet 1999. En 2010, elle est renommée « La Fondation Droit animal, éthique et sciences (LFDA) ».Philippe Diolé multipliait ses articles et surtout ses ouvrages : Les Animaux malades de l’homme en 1974, Lettres au Président de la République sur la mort des Français en 1975, La symphonie animale en 1977, collection dont deux titres ont paru avant la disparition de Ph. Diolé en novembre 1977. De son côté, le Pr Nouët dénonçait les scandales liés au trafic des animaux sauvages et à leur détention, actions abondamment relayées par les organes de presse, notamment la fermeture de Tropicanium, une grosse entreprise de trafic d’animaux exotiques située près de Meaux en 1974 (la découverte de près d’une tonne de cadavres d’animaux est à l’origine de l’arrêté du 2 octobre 1974, le tout premier texte réglementant en France le commerce de la faune sauvage).

Pour faire reconnaître des droits aux animaux, combattre les exploitations abusives des animaux domestiques et sauvages, dénoncer les mauvais traitements et les actes de cruauté, combattre les actes menaçant la nature, promouvoir le respect de l’animal, faire connaître, faire appliquer strictement et faire évoluer les lois et les règlements du droit de l’animal, sous la conduite de ses présidents successifs, la LFDA a œuvré durant quarante ans en multipliant de manière importante ses actions et ses réalisations.

Voir nos principaux succès

Présidences successives de la LFDA

  • le Professeur Rémy CHAUVIN (1977 à 1979)
  • le Professeur Alfred KASTLER (1979 à 1984)
  • le Professeur Etienne WOLF, de l’Académie française et membre de l’Académie des sciences, biologiste (1984  à 1986)
  • le Bâtonnier Albert BRUNOIS, membre de l’Académie des sciences morales et politiques (1987 à 1991)
  • le Professeur Jean-Claude NOUËT, de 1991 à 2012
  • Louis SCHWEITZER depuis avril 2012

Pour plus de détails, consulter nos articles « 40 années au service de l’animal » :
1977-1986
1987-1996 1997-2006 2007-2016

Partager : Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

ACTUALITÉS