Ecosystèmes

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

En France, 9 % des mammifères, 24 % des reptiles, 23 % des amphibiens, 22 % des poissons d’eau douce, 28 % des crustacés d’eau douce et 32 % des oiseaux nicheurs sont menacés d’extinction (UICN). Chaque être vivant fait partie d’un ensemble dont les multiples composants (animaux, végétaux…) entrent en interaction les uns avec les autres. Chacun de ces composants a un rôle à jouer pour s’adapter aux perturbations du milieu environnant et y maintenir un certain équilibre. Ces composants interconnectés sont capables d’autorégulation et de coadaptation pour survivre.

Une biodiversité riche permet aux écosystèmes de mieux faire face aux perturbations et participe à la stabilisation du climat comme à la lutte contre l’érosion et la pollution. Dès 1981, la LFDA a lancé l’idée d’une modification de la Constitution faisant du président de la République « le garant de l’intégrité biologique du territoire national ». Elle réitère cette proposition à chaque élection présidentielle.

L’être humain a largement investi l’environnement dans lequel il vit. Il est devenu le prédateur absolu, déstabilisant les écosystèmes et allant jusqu’à détruire des espèces entières pour son développement. Aujourd’hui, la tendance de l’être humain à vouloir contrôler (ou « gérer ») la nature ne se dément pas, que ce soit pour son propre bénéfice ou pour y rétablir les équilibres biologiques qu’il a perturbés.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

ACTUALITÉS