Remise du Prix de biologie Alfred Kastler 2015

Une méthode alternative à l’expérimentation animale est récompensée par la Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences (LFDA). Dr Sarah Bonnet, directrice de recherche à l’INRA, a reçu le 2 décembre 2015 le Prix de biologie Alfred Kastler de la Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences (LFDA), pour la mise au point d’une méthode alternative au modèle animal pour l’étude des tiques.

Téléchargez la présentation du Dr Bonnet au format PDF (attention certaines images de tiques pourront rebuter les âmes sensibles).

Afin d’éviter l’utilisation expérimentale d’animaux vivants, la lauréate du prix a développé une technique unique en Europe pour étudier la transmission d’agents pathogènes par les tiques. Cet arthropode, premier vecteur de maladies infectieuses chez les animaux et deuxième chez les humains, est encore assez méconnu. La connaissance de la biologie de la tique est pourtant indispensable dans la lutte contre les infections. Classiquement, lorsqu’elles sont étudiées en laboratoire, les tiques sont élevées sur des animaux vivants, du sang desquelles elles se nourrissent. Souris et lapins sont alors infestés de dizaines de tiques et n’ont pas la possibilité de soulager leurs démangeaisons, le grattage étant empêché par le port d’une collerette. Après une seule infestation, les animaux sont euthanasiés. La méthode mise au point par le Dr Bonnet consiste à nourrir la tique par gorgement au travers d’une membrane. Cette technique, inspirée de celles utilisées pour l’étude des moustiques, permet ainsi de s’affranchir totalement de l’utilisation d’animaux vivants.

Parasitologue, entomologiste médicale et vétérinaire, le Dr Bonnet est directrice de recherche à l’INRA, sur le site de l’école vétérinaire d’Alfort et de l’ANSES. Très sensible au bien-être animal et à la réduction de l’utilisation des modèles vivants en recherche, elle s’est dite touchée et honorée d’être récompensée par la fondation LFDA. «C’est une très belle reconnaissance, pour un travail de longue haleine» déclare la lauréate, avant de poursuivre: «l’implication des chercheurs dans l’amélioration du bien-être animal est ainsi reconnue».

Le Prix de biologie Alfred Kastler a été fondé en 1984, en mémoire du Pr Kastler, prix Nobel et co-fondateur de la LFDA. Depuis, il a été décerné à onze lauréats ayant développé des méthodes alternatives aux techniques expérimentales traumatisantes pour les animaux. Ce prix, d’une valeur de 4 000 €, a été décerné à la lauréate 2015 le 2 décembre à 10 h 30 à la mairie du Ve arrondissement (salle Pierrotet), lors d’une cérémonie qui a été ouverte par Mme la maire du Ve arrondissement de Paris, Florence Berthout, animée par le Pr Nieoullon, président du jury du Prix et par Louis Schweitzer, président de la LFDA, qui a remis le prix au Dr Sarah Bonnet.

En savoir plus sur les prix décernés par la Fondation LFDA (LIEN A MODIFIER)

 

ACTUALITÉS