Liberté pour les ours !

Julie Delfour et Stéphane Né, édition LFDA, 2003

“Liberté pour les ours” est un dossier contre le dressage et l’exhibition des ours “savants” dans les cirques et dans les spectacles de rue.
La LFDA y dénonce les mauvais traitements et la cruauté dont les ours dressés sont victimes. Contraint à adopter des comportements contre-nature comme danser le twist, faire du vélo ou du patin, ridiculisé par des attitudes et des déguisements, l’ours savant perd toute sa noblesse d’animal sauvage. Certains ours dansants sont maintenus par une chaîne fixée à un anneau passé au travers de la truffe ou du museau: l’animal obéit à la moindre traction pour éviter la douleur. De plus, l’ours en captivité reste un animal particulièrement dangereux et imprévisible. Le “nounours débonnaire” de l’imaginaire collectif n’est pas la réalité. L’ours exhibé en public représente un véritable danger.
Plusieurs pays d’Europe, comme la Bulgarie, la Turquie et la Grèce ont déjà pris des mesures interdisant l’exhibition des ours dansants. Il est temps que la France, elle aussi, mette fin aux numéros d’ours dressés, spectacle d’un autre âge.  Aucun obstacle, socio-économique, ou financier, ou technique sérieux, ne peut empêcher la France d’adopter une nouvelle réglementation en faveur des ours.

4 €

ACTUALITÉS