La Déclaration universelle des droits de l’animal d’actualité en Suisse et au Canada, 34 ans après sa proclamation

Les sources d’inspiration, l’histoire de la rédaction et de la proclamation ainsi que les effets et perspectives de cette Déclaration, font l’objet d’une nouvelle publication en Suisse : Jean- Marc Neumann (juriste, administrateur de la LFDA) “La Déclaration Universelle des Droits de l’Animal ou l’égalité des espèces face à la vie“, in “Animal Law developments and Perspectives in the 21st Century”, Dike, Zurich, 2012 .

De son côté, le centre d’enseignement à distance du Québec a imprimé en juin 2012 un cours de philosophie ” Éthique et société, problèmes contemporains”, touchant 500 lycéens du Québec par an. Dans le module 3 de ce cours “Fréquenter les maître à penser” au chapitre “Une définition plus complète de l’utilitarisme”, la Déclaration universelle des droits de l’animal et mention de la fondation LFDA figurent en bonne place.

[…] l’utilitarisme: c’est la théorie morale qui prend comme bien ultime le plus grand bonheur pour le plus grand nombre et qui définit le bien d’une action en fonction de sa contribution au bonheur général. […] Bentham considérait que les animaux avaient tout autant que les humains le droit de satisfaire leurs désirs et aussi d’aspirer à une vie heureuse. […] Cette inclusion morale d’une partie du monde animal capable de ressentir du plaisir chez certains philosophes utilitaristes est très différente de la position prise par Kant sur cette même question. En effet, Kant considérait les animaux comme des instruments au service de l’être humain. Il assimilait les animaux au monde des choses auquel nous ne devons aucun respect au sens moral du terme. Cette question est délicate, car le monde dans lequel nous évoluons aujourd’hui considère les animaux comme des instruments au service de notre bien-être commun. […]
La Déclaration universelle des droits de l’animal (1) proclamée à la Maison de l’Unesco offre des pistes de réflexion pour résoudre ces questions. En lisant ce cadre normatif, tentez d’y repérer les influences des philosophes utilitaristes. […]
(1) cf. La Fondation Droit Animal, éthique et sciences- LFDA, 39 rue Claude Bernard, 75005 Paris, [www.fondation-droit-animal.org] (Consulté le 28 mars 2012)”

www.fondation-droit-animal.org mettre lien

ACTUALITÉS