Compte-rendu d’activités 2015

Rédaction de quatre numéros de la Revue de la fondation totalisant un volume de 132 pages et diffusion à 1700 exemplaires.

Participation de Georges Chapouthier aux débats tenus dans le cadre de l’Unité d’enseignement “Question d’actualité en éthique animale (débats)” du Master “Éthique et Sociétés” de l’université de Strasbourg. L’UE est co-dirigée par Cédric Sueur, membre du comité scientifique, et Jean-Marc Neumann, ancien administrateur de la LFDA.

Remise du 10e Prix de biologie Alfred Kastler d’un montant de 4 000 € au Dr Sarah Bonnet, directrice de recherche à l’INRA, récompensée pour le développement d’une méthode alternative au modèle animal pour le gorgement des tiques par l’utilisation d’un système de gorgement sur membrane. Cette méthode permet d’affiner l’étude et la connaissance des pathologies humaines et animales transmises par les tiques, pathologies dont l’avenir laisse prévoir qu’elles vont devenir d’une actualité croissante, notamment en raison des perturbations climatiques. La méthode de gorgement artificiel utilisée par Mme Bonnet et son équipe permet d’éviter d’infliger souffrances démangeaisons, infections cutanées, et pathologies aux lapins ou rongeurs infestés pour l’étude de ces parasites qui se nourrissent de sang. Le Prix a retenu l’attention des milieux de la recherche et a été relayé, entre autres, par la chaîne de télévision numérique terrestre LCP (La Chaîne Parlementaire).

Organisation du colloque international « Le bien-être animal, de la science au droit » les 10-11 décembre à l’UNESCO. Le colloque a réuni plus de 300 auditeurs ; une vingtaine d’intervenants, chercheurs, membres de l’administration, etc. venus du monde entier se sont exprimés sur la définition du bien-être animal, son implantation au niveau français, européen et international, sur les facteurs qui influent sur sa bonne prise en compte. Parmi les intervenants, M. Janicot, président de la commission française à l’Unesco a ouvert le colloque par un discours de bienvenue, M. Simonin est venu au nom de la Commission européenne pour parler des directives et règlements en lien avec le bien-être animal tandis que M. Dehaumont, directeur général de l’Alimentation, est venu présenter la stratégie nationale française pour le bien-être animal. Le colloque a mobilisé les ressources de la Fondation pendant plusieurs mois : sélection et invitation des intervenants, invitations et inscription des membres de l’audience, finalisation des détails de l’organisation de l’évènement, et publication du recueil du résumé des diverses interventions.

Participation (J.-C. Nouët, S. Hild) aux deux réunions (6 février et 24 septembre) du Comité directeur de la Plateforme française pour les méthodes alternatives à l’expérimentation animale (Francopa).

Participation (S. Hild) à 3 réunions du comité d’experts bien-être animal du Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale du ministère de l’Agriculture : le 11 mars, le 5 juin et le 5 novembre, pour y discuter de la stratégie bien-être animal du ministère, en particulier du Centre national de référence en matière de bien-être animal qui sera créé en 2016.

Participation (J.-C. Nouët, E. Estrangin) aux réunions de la Commission nationale de l’expérimentation animale (3 février, 24 mars, 10 septembre, 20 octobre, 26 novembre) : validations des formations réglementaires des personnels, conception d’un guide pour ces validations.

Réunion avec l’Ecole nationale des services vétérinaires (ENSV) le 8 septembre à Lyon pour l’organisation en collaboration avec l’université de Lyon 3 d’un Diplôme de droit animal (M. Falaise, S. Hild, A.-C. Lomellini-Dereclenne et K. Mercier).

Réunion avec le Conseil national de l’Ordre des vétérinaires le 15 septembre pour y discuter d’actions en commun : âge de mutilation des animaux de rente, utilisation de substances anesthésiques par des personnes non vétérinaires, campagne en faveur de la création d’un réseau d’alertes sur la maltraitance sur mineurs, et l’élaboration d’un programme d’enseignement (par exemple DU) de santé (anthropozoonoses) et de droit animal (voir point précédent).

Participation au colloque organisé par l’OPAL et Francopa sur les méthodes alternatives à l’expérimentation animale le 4 novembre.

Participation au colloque du Conseil de l’Ordre national des vétérinaires (L. Schweitzer, J.-C. Nouët, A. Grépinet, J. Porcher) le 24 novembre.

Participation (J-C Nouët) à la réunion annuelle du comité directeur de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer le 7 décembre.

ACTUALITÉS