Les baleines franches victimes du réchauffement climatique

Le Washington Post du 1er aout 2019 reporte la mort de 2 % de la population de baleines franches de l’Atlantique nord (Eubalaena glacialis) en 2 mois. La cause pour les scientifiques : le réchauffement des eaux qui oblige ces grands cétacés à dévier leur route migratoire, qui croise désormais les routes les plus empruntées par les bateaux. Les collisions semblent en effet être la cause du décès de ces mammifères, ainsi que l’enchevêtrement dans les filets de pêche ; les baleines finissent par mourir de l’infection de leurs blessures, par noyade ou encore de faim. Le gouvernement canadien a mis en place une limitation de la vitesse de croisière des bateaux de pêche et une interdiction temporaire de la pêche au crabe et au homard, associée à une surveillance aérienne accrue. D’autres mesures sont en développement pour protéger ces baleines franches dont il reste à peine 400 individus en vie.


Warning: Undefined array key « carousel_settings » in /home/fondatioua/www/wp-content/plugins/so-widgets-bundle/base/inc/widgets/base-carousel.class.php on line 439

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/fondatioua/www/wp-content/plugins/so-widgets-bundle/base/inc/widgets/base-carousel.class.php on line 439

ACTUALITÉS