Vers un label “bien-être animal” dans la grande distribution ?

  • Le journal du VRAC n° 57 de juillet-août 2007, consacre sous la plume de Didier Gazagne, un cahier juridique de 7 pages sur la nutrition animale qu’il conclut sur la proposition de la Fondation LFDA:

“[…] si le bien-être animal ne constitue pas nécessairement le socle de la sécurité alimentaire, ce principe institue des mesures de contrôle sur l’alimentation des animaux et participe à réinstaurer la confiance des consommateurs. A cet effet, la Fondation Ligue française des droits de l’animal a demandé aux directions de la qualité des grandes  chaînes de distribution françaises de créer, conjointement avec les producteurs de viande, de volailles et de produits d’origine animale, un label bien-être animal. Ce label est destiné à informer clairement les consommateurs du niveau de bien-être des animaux durant leur élevage.”

  • Le quotidien Le Berry Républicain-Centre France du 3 avril 2007 mentionne la proposition que la LFDA a  adressée aux grandes chaînes de distribution: 

Il serait temps ! La Fondation de la Ligue française des droits de l’animal a demandé aux directions de la qualité des grandes chaînes de distribution, de créer conjointement avec des producteurs de viande, de volailles et de produits d’origine animale, un label “bien-être animal”. Il serait destiné à informer les consommateurs sur le niveau de bienêtre assurés durant leur élevage.

“Une enquête auprès des consommateurs montre qu’une majorité d’entre eux serait prêt à payer un peu plus cher pour les informations sur les conditions d’élevage. Un bon point pour le Cher : des éleveurs se sont déjà inscrits dans cette démarche.”

  • Le trimestriel Terre de Provence dans son numéro de mars/mai 2007, le mensuel Santé Pratique Animaux, n° 44 de février 2007, le  bimestriel Écho Nature de janvier 2007 et  le semestriel et La Lettre de l’OABA n° 1 de janvier 2007 ont publié  intégralement  le communiqué de presse du 16/10/06 de la Ligue française des droits de l’animal, dans lequel son directeur faisait état de sa demande aux directions de la qualité des 5 grandes chaînes de distribution françaises (Auchan, Carrefour, Casino, Leclerc et Monoprix) de créer, conjointement avec les producteurs de viande, de volailles et de produits d’origine animale, un label BIEN-ÊTRE ANIMAL.

Ce label serait destiné à informer clairement les consommateurs du niveau de bien-être assuré aux animaux durant leur élevage, mais aussi durant leur transport et lors des procédures d’abattage. La Ligue française des droits de l’animal fonde sa demande sur deux arguments indéniables, l’un sociologique, l’autre économique.

  • Le mensuel  Végétariens magazine de mars 2007  et le mensuel Cuisine actuelle de février 2007 mentionnent  également cette demande de la Fondation LFDA.

ACTUALITÉS