Compte-rendu d’activités 2008

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

Publication aux éditions L’Harmattan de l’ouvrage «  Homme et animal : de la douleur à la cruauté » sous la direction de Thierry Auffret Van Der Kemp et Jean-Claude Nouët, reprenant les communications et débats du colloque de la Fondation LFDA du 15 octobre 2007 à la Grande Halle de la Villette  et diffusion auprès des parlementaires, des responsables d’associations et de divers correspondants presse.

À l’occasion du trentième anniversaire de la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l’animal, publication de son texte intégral, accompagnée d’un commentaire de la Fondation, en pleine page du quotidien  Le Monde du 15 octobre.

Conférences présentées par les administrateurs de la Fondation : 
  • Droits de l’homme et droits de l’animal  par Jean-Marie Coulon, à  l’Institut des Sciences Politiques, Paris;  
  • Le respect de l’animal dans ses racines historiques : de l’animal-objet à l’animal sensible par Georges Chapouthier, à l’Académie vétérinaire  ;
  • Le respect de l’animal dans l’histoire et les religions par Georges Chapouthier, à l’Institut scientifique et technique de l’animal en ville ;
  • Faire flèches de tout bois : ustensiles et armes des fêtes taurines populaires par Elisabeth Hardouin-Fugier, au Centre culturel Gulbenkian, lors des rencontres scientifiques  INRA «  Toréer sans la mort ? ».
Participation de la Fondation à des colloques et réunions :
  • International antibulfighting summit de Bruxelles, Fondation représentée par Elisabeth Hardouin-Fugier ;
  • Séminaire organisé par le Centre d’étude et de formation à l’élevage de Goutelas, Fondation représentée par  Alain  Collenot ;
  • Colloques Réduire le recours à l’animal de laboratoire,  organisé par l’OPAL, et Bonnes pratiques animales : partager l’éthique au quotidien, organisé par l’AFSTAL, Fondation représentée par Jean-Claude Nouët.

Participation de Jean-Marie Coulon, administrateur de la Fondation LFDA, à l’émission Partage de la radio  Fréquence protestante consacrée à La Déclaration universelle des droits de l’animal, complémentaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Participation du directeur de la LFDA à deux émissions « Equateur » de RCF : « Les requins, des animaux qui souffrent et qu’il faut préserver » et « Douleur et droits  des animaux ».

Rencontre avec les directeurs de la qualité  des groupes Carrefour et Géant Casino, en vue de l’intégration d’un critère éthique « bien-être animal » dans les labels qualité des marques de  ces distributeurs, sur les viandes de porcs, la charcuterie et les volailles par exemple.

Lancement d’une étude juridique approfondie européenne sur la mise en application en France des textes communautaires sur l’étiquetage des œufs de poules  élevées en cages.

Transmission  à la Commission européenne du dossier « Bistournage »  afin d’établir si la France respecte le droit communautaire en tolérant la castration sans anesthésie des jeunes taureaux adultes dans les manades, toujours pratiquée depuis vingt ans chaque automne dans sept départements français. 

Campagne pour l’interdiction de l’accès aux arènes pour les mineurs de moins de 16 ans :   
  • Rencontre avec la conseillère juridique de la Défenseure des enfants de la République française ;
  • Envoi personnel du DVD Apprendre à tuer, les enfants aux arènes  à cinq ministres (Santé, jeunesse et sports, Education nationale, Intérieur, Agriculture, Ecologie) et à une centaine de députés ;
  • Rrencontre avec le conseiller du ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et remise d’une méta-bibliographie  scientifique pluridisciplinaire démontrant les liens entre violences sur l’animal exercées par des enfants ou seulement vues par des enfants,  et violences exercées ultérieurement sur l’homme.

Intervention auprès du Ministère de l’écologie avec un groupe inter associatif de six autres ONG en vue d’obtenir la disparition progressive des animaux sauvages dans les cirques, dans le cadre d’un amendement à un  projet d’arrêté sur les conditions de détention des animaux sauvages dans les spectacles itinérants.

Participation active durant trois mois à la rédaction de documents et aux discussions de trois des groupes de travail (Les statuts de l’animal ; Animal, économie et territoire ; Corrida et jeux taurins) des « Rencontres Animal et  Société » au Ministère de l’Agriculture. La Fondation LFDA a centré ses demandes sur sept propositions :

  • Intégrer les animaux comme être sensibles dans une  nouvelle catégorie de biens  dans le Code civil ,
  • Créer une Haute autorité indépendante d’expertise et de contrôle réglementaire  sur la condition animale,
  • Instaurer un programme d’éducation civique pluridisciplinaire à la connaissance des animaux et aux règlements de protection,
  • Abandonner la présentation d’animaux sauvages dans les cirques,
  • Interdire la présence des mineurs de moins de 16 ans  dans arènes,
  • Financer sur fonds publics la Plateforme nationale  pour la promotion des méthodes alternatives en expérimentation animale, 
  • Créer des centres d’hébergement pour animaux sauvages saisis ou en transit. 

Dans le cadre de conventions de stages de six semaines avec l’université  Paris XII et avec l’université d’Artois, encadrement par le directeur de deux étudiants  en master 2 de droit  pour les rapports d’étude suivants :

  • Bioéthique et régime juridique relatif à l’animal sauvage libre ou captif en France et en Europe
  • Régime juridique des animaux d’élevage pour la consommation  et pour l’expérimentation dans l’environnement industriel agroalimentaire et pharmaceutique français et européen.

Accueill au centre de documentation et accompagnement dans leurs recherches d’un journaliste préparant un livre sur  la filière viande et un chercheur en sciences politiques dans le cadre de la première étude systématique sur les développements en France de la cause animale et des ONG qui la défendent.   

Intervention auprès du gouvernement danois pour faire cesser les massacres de globicéphales noirs aux îles Féroë.

Interventions auprès de :

  • Divers maires sur les spectacles d’ours et de loups, ou de démonstrations de chasse au pieu ;
  • Pplusieurs préfets contre les autorisations  de déterrages de blaireaux ;
  • Le ministère de l’écologie contre un plan préfectoral de stérilisation des lémuriens de  la réserve naturelle de l’îlot Mbouzi à Mayotte.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPrint this pageEmail this to someone

ACTUALITÉS