Le foie gras: une gourmandise au prix de la souffrance

À New York, un nouveau projet de loi municipal pourrait mettre un terme à la vente de foie gras dans la ville. Déposé en janvier par une élue municipale, il prévoit d’interdire la vente de produits issus du gavage forcé d’oiseaux, pour des raisons de souffrance animale. Le conseil municipal devrait se prononcer sur le texte cet automne.

Cependant, il s’agit du troisième projet de loi similaire présenté au conseil municipal en huit ans, les deux précédents n’ayant pas été adoptés, alors qu’en Californie, la vente de foie gras est définitivement interdite depuis 2017.

Avec plus de 1 000 restaurants servant du foie gras dans « la grosse pomme », l’adoption de ce projet de loi ne ferait pas que des (canards) heureux. D’après les restaurateurs concernés et les producteurs, il y a des combats plus importants à mener, comme lutter contre la production en masse de poulets à bas prix. Il y a d’autres combats, certes, mais à quoi bon hiérarchiser les souffrances ? Les canards ont généralement un environnement de vie correct avec un accès à l’extérieur pendant les premières semaines de leur vie, en tout cas en France. Mais qu’en est-il des deux dernières semaines, lorsqu’ils sont tout d’un coup contraints de vivre enfermés, généralement encagés ? Lorsqu’ils n’ont plus la possibilité de s’alimenter par eux-mêmes mais reçoivent un tube dans l’œsophage trois fois par jour ? Lorsque leur foie a atteint une taille 10 fois supérieure à sa taille normale et que, malades, ils n’ont plus la possibilité de digérer ?

Bien d’autres combats pour améliorer la condition des milliards d’animaux élevés pour être consommés peuvent être entrepris, mais ils ne doivent pas occulter celui contre la souffrance des canards et des oies gavés de force pour produire du foie gras, qui est tout autant légitime. D’autant plus que le lobby du foie gras est très puissant, particulièrement en France.

Pour ceux qui doutent encore, ou ceux qui veulent en apprendre plus sur la production de foie gras, la LFDA a mis à jour son livret « 10 questions pour mieux comprendre la condition animale » sur le sujet. Le foie gras. Une gourmandise au prix de la souffrance fait le point sur l’histoire, la production et la consommation de foie gras, et les textes juridiques qui encadrent l’élevage des palmipèdes gras en France, principal pays producteur et consommateur. Ce livret se veut le plus factuel possible pour permettre au consommateur de faire un choix de manière éclairée.

L’édition 2019 de ce livret est une version modernisée du livret paru en 2006 Le gavage des palmipèdes et le foie gras. Le contenu a été mis à jour pour offrir les données chiffrées et scientifiques les plus récentes. Ce livret devra être partagé autour de soi, diffusé en masse, pour qu’un nombre toujours plus grand de consommateurs puisse faire des choix d’achats en toute conscience, et en toute connaissance de cause.

Le livret Le foie gras. Une gourmandise au prix de la souffrance est disponible gratuitement dans nos locaux (39 rue Claude Bernard, 75005 Paris). Il peut aussi être envoyé en nombre d’exemplaires souhaité à toute personne qui en fera la demande (avec participation aux frais de port). À conserver sur soi pendant les repas de fêtes de fin d’année !

Nikita Bachelard


Warning: Undefined array key « carousel_settings » in /home/fondatioua/www/wp-content/plugins/so-widgets-bundle/base/inc/widgets/base-carousel.class.php on line 439

Warning: Trying to access array offset on value of type null in /home/fondatioua/www/wp-content/plugins/so-widgets-bundle/base/inc/widgets/base-carousel.class.php on line 439

ACTUALITÉS